MENU
K2

L'Afrique en marche (janvier 2017)

Elisabeth Rabesandratana
Publié le 22 janvier 2017

Le Président de la GAMBIE, Monsieur Yahya AJJ Jammeh, après 22 ans de règne, est parti, sous la pression de la CEDEAO, qui a remarquablement mener cette affaire, en menaçant, sans avoir à utiliser la force.

Le 1er décembre 2016, Monsieur Yahya AJJ Jammeh avait perdu les élections présidentielles, et surprenant tous les observateurs internationaux,il avait reconnu sa défaite  au  premier tour avant de changer de  position.

Son sucesseur élu, Monsieur Adama Barrow a été investi, officiellement, il y a quelques jours,  au Sénégal, pays où il s'était replié en attendant que le président sortant se retire.

Ces évènements revêtent une signification essentielle : Ils montrent que  dans la CEDEAO, la démocratie avance: et  à quel point  en Afrique de l'Ouest, les esprits  progressent en matière de démocratie et de respect du vote populaire.

C'est un grand succès dont nous devons nous féliciter, l'état de droit est en marche, préalable à la sécurité juridique, indispensable à un dévelopement économique pérenne.

Elisabeth Rabesandratana