MENU

Florian Manet

Colonel de gendarmerie, commandant un service d'investigation judiciaire maritime & auteur

Après un début de carrière militaire au sein de l’Armée de terre, Florian Manet rejoint la gendarmerie nationale, en 2004, où il commande successivement des unités de maintien de l’ordre et de sécurité publique.

Entre 2011 et 2015, Florian Manet exerce les responsabilités de conseiller sûreté du secrétaire général de la SNCF. Au sein de la direction de la sûreté, il dynamise un partenariat opérationnel et stratégique entre la compagnie ferroviaire et la gendarmerie, en particulier, en matière de gestion de crise liée à un événement ferroviaire ainsi qu’en matière de protection des infrastructures et de continuité du service public de transport de voyageurs. Son action s’est inscrite naturellement dans le cadre d’un meilleur partenariat. Ainsi, fortement  impliqué dans la problématique des atteintes au réseau national, il a fondé et animé des groupes de travail inter-entreprises au sein du CDSE (Club des Directeurs de Sûreté d’Entreprises) comme au sein d’instances européennes dédiées.

Depuis 2015, Florian Manet dirige la section de recherches de la gendarmerie maritime, le service national de police judiciaire de la mer. En coordination étroite avec les acteurs privés comme publics, il développe une approche renouvelée de la lutte contre la criminalité organisée (cybercrime, atteinte au patrimoine naturel maritime, trafic d’êtres humains,  terrorisme) en lien avec l’environnement maritime et les gens de mer. De plus, dans le cadre du cycle politique de 2018-2021 de l’Union européenne, cet officier est leader d’un projet européen EMPACT (European Multiapproach Platform Against Criminal Threat) - EUROPOL dédié à la criminalité organisée spécialisée sur les atteintes au patrimoine naturel maritime.

Il est diplômé de l’École spéciale militaire de Saint Cyr (1998) et de l’École de guerre (2011).

Il a écrit divers articles consacrés aux cyber-menaces comme à la lutte contre la criminalité organisée. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé "Le crime en bleu, essai de thalassopolitique", publié aux éditions Nuvis en mai 2018.