MENU

Nina Le Bonniec

Formation :

  • Fév. 2016 : Qualification aux fonctions de maître de conférences (section 02).
  • 24/11/2015 : Doctorat en droit public, Université de Montpellier

Sujet de thèse : « La procéduralisation des droits substantiels par la Cour européenne des droits de l'homme. Réflexion sur le contrôle juridictionnel du respect des droits garantis par la Convention européenne des droits de l'homme » (sous la direction du Professeur F. Sudre). Mention Très honorable avec les Félicitations du jury.  

Trophée K2 « Justice, procès, procédures » (2017)

Prix de thèse Pierre-Henri Teitgen de la CEDECE (2016)

Mention spéciale du Jury du Prix de thèse René Cassin (2016)

Prix de l’Institut des droits de l’homme du barreau de Montpellier (2016)

  • 2010/2011 : Master II de droit public général, spécialité droit européen et international, Université de Montpellier.

 

Activités universitaires :

  • Sept. 2016 : Participation à la 7ème session d’enseignement organisée à Dakar (Sénégal) par l’Institut International des Droits de l’Homme – Fondation René Cassin
  • 2015/2016 : Chargée de travaux dirigés (vacataire), Université de Montpellier
  • 2013/2015 : Chargée de travaux dirigés (A.T.E.R.), Université de Montpellier
  • 2011/2013 : Gestion du Centre de Documentation européenne (C. D. E.), Faculté de Droit et Science politique de Montpellier 1.

 

Travaux et publications :

  • « La procéduralisation des droits substantiels par la Cour européenne des droits de l'homme. Réflexion sur le contrôle juridictionnel du respect des droits garantis par la Convention européenne des droits de l'homme », collection « Droit de la Convention européenne des droits de l’homme – Thèses », Bruylant, mai 2017, 682 p. (http://fr.bruylant.larciergroup.com/titres/134990_2/la-proceduralisation-des-droits-substantiels-par-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme.html)
  • « La reconnaissance d’un droit fondamental à un environnement sain dans l’ordre juridique de l’Union européenne : simple possibilité ou réelle nécessité ? », Revue de l’Union européenne, n°597, avril 2016, pp. 211-220.
  • « L'appréhension du principe de la séparation des pouvoirs par la Cour européenne des droits de l'homme », Revue française de droit constitutionnel, n°106, juin 2016, pp. 335-356.
  • « Les positions convergentes des juges constitutionnel et européen face au législateur », in R. Tinière (dir.), QPC et droit européen des droits de l’homme. Entre autonomie et convergence, Nemesis, Anthémis, coll. « Droit & Justice », n°115, 2017.
  • « L’anonymat du don de gamètes en France : un possible terrain d’inconventionnalité ? », Revue de droit sanitaire et social, n°2, 2017.