MENU

Philippe Boulanger

Professeur des Universités, Institut français de géopolitique, Université Paris VIII & Spécialiste des questions de géographie historique, géopolitique, géographie militaire et géostratégie

Philippe Boulanger est géographe, spécialiste des questions de géographie historique, géopolitique, géographie militaire et géostratégie. Il est Professeur des Universités en géographie depuis 2010, à l’Institut français de géopolitique (Paris VIII) depuis 2013.

Formation

Professeur agrégé, Docteur en géographie de l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris IV) (1998), habilité à diriger des recherches (2009), il est maître de conférences à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris IV) (2000 - 2010). Il est membre du Conseil national des Universités (section 23) de 2003 à 2007. Entre 2006 et 2009, il est Directeur des études de géographie à l’Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi (Emirats arabes unis) où il participe à la création et au développement de cette nouvelle université.

Depuis 2010, il est Professeur des Universités en géographie, d’abord à l’Université de Cergy-Pontoise (2010 - 2013), puis à l’Institut français de géopolitique (Université Paris VIII, depuis 2013). Il intervient également dans sa spécialité dans différentes formations universitaires et militaires dont les Écoles spéciales militaires de Saint-Cyr, l’Institut français de presse (médias et relations internationales, Université Panthéon-Assa, Paris II), l’École normale supérieure de Paris.

Activités de recherche

Il est rattaché au laboratoire Espaces, Nature et Culture (UMR 8185-CNRS), entre 1995 et 2013, où il dirige le séminaire de recherche Géographie militaire et conflits, puis au Centre de recherches et d’analyses géopolitiques (CNRS-Paris VIII), depuis 2013, où il dirige un séminaire mensuel dédié à la Géographie militaire et aux technologies numériques en partenariat avec le département de géographie de l’Ecole normale supérieure-Ulm et Airbus Défense and Space.

Auteur d’une thèse de doctorat sur la géographie historique du recrutement militaire en France (1998), il oriente ses recherches vers la géographie historique de la France, la géopolitique, la géographie militaire et la géostratégie dans le monde. Depuis les années 2000, ses recherches portent sur la relation entre la culture militaire et la pratique des savoirs géographiques (de la géographie militaire classique au géospatial). Son Habilitation à diriger des recherches, soutenue en 2009 à l’Université de Paris-Sorbonne, est intitulée Géographie et culture militaire française depuis le début du XXe siècle.

Il en résulte plusieurs publications (plus de 70 articles) et ouvrages sur ces questions. Entre autres, sont parus Géographie militaire française 1871-1939 (Economica, 2002, prix de la Société de géographie de Paris), La France: espace et temps (éditions du Temps, 2002), Géographie militaire (Ellipses, 2006), Conflits et hydrocarbures (Tchnip, 2013), Géographie militaire et géostratégie, les enjeux et les crises du monde contemporain (Armand Colin, collection U, 2011, 2015). Son ouvrage La géographie militaire française (1871-1939) retrace les origines, le développement et le rayonnement d’une école de pensée militaire et géographique. En 2006, Géographie militaire met en évidence les spécificités de la géographie pour et par le militaire dans les armées modernes depuis la fin de la Guerre froide. En 2011 (réédité en 2015), Géographie militaire et géostratégie, enjeux et crises du monde contemporain traite des grandes dynamiques géostratégiques au début XXIe siècle relatives aux mutations politiques et économiques, l’essor du terrorisme international et la prolifération des armes de destruction massive, la transformation des conflits armés, l’émergence de nouveaux acteurs stratégiques, la multiplication des engagements internationaux en faveur de la paix.

Depuis le début des années 2010, ses activités de recherche s’orientent vers plusieurs axes de réflexion:

  1. La relation entre l’environnement et la défense qui intègre l’histoire des outils géographiques par le militaire, l’évolution des doctrines militaires en la matière, les stratégies de développement durable plus récemment.
  2. La géopolitique des medias. Ceux-ci sont à la fois acteurs des mutations géopolitiques dans le monde et la représentation de ces bouleversements géopolitiques. Ce champ de recherche s’inscrit dans la continuité des activités précédentes, notamment à travers l’étude des conflits contemporains dans les medias et des opérations militaires d’influence sur les théâtres d’opérations comme l’Afghanistan ou le Mali. Il porte ainsi sur l’usage de la communication sur les théâtres d’opérations en tant que phénomène culturel et outil faisant partie des stratégies de terrain par le militaire. Cette approche inclut aussi des questions plus larges comme les relations entre les medias numériques et les frontières, la production des smart cities, la mondialisation et les medias, les rivalités de pouvoirs entre les médias internationaux à travers les crises en cours (Syrie, Ukraine par exemple), les rivalités culturelles entre communautés à travers les outils médiatiques (réseaux sociaux, chaines satellitaires d’information en continue), la relation entre les medias et les pays émergents. Ce second axe de recherche donne lieu à la publication de Géopolitique des médias (A. Colin, coll. U) en 2014.
  3. La géographie militaire, les nouvelles technologiques numériques et la représentation cartographique. Commencé en 2012, ce champ de recherche se spécialise, en 2014-2015, sur le Geospatial Intelligence, concept militaire développé aux Etats-Unis depuis les années 1990, qui bouleverse la manière de pratiquer la géographie par le militaire. Ce concept qui s’applique concrètement dans toutes les armées des puissances moyennes ou mondiales, en Occident comme dans les pays émergents, s’appuient sur la production cartographique traditionnelle, l’imagerie spatiale, la géolocalisation en temps réel, la diversité des sources d’informations et l’analyse géopolitique. En lien avec les industriels de défense (Airbus Defense and Space, Thalès, Magellium entre autres) cette démarche s’inscrit dans la continuité́ avec les axes de recherche précédents et son expérience acquise dans la 47e session nationale de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale-Armement et économie de défense (2010-2011).

Ses activités de recherche conduisent ainsi à participer à des colloques et des congrès internationaux de manière régulière, tels le congrès de l’Union Géographique International à Cologne (août 2012) ou le congrès international de géographie historique organisé à la Société royale de géographie à Londres en juillet 2015. Elles sont menées également dans le cadre de différentes commissions internationales comme la Commission internationale de géographie militaire réunissant universitaires et services géographiques militaires (congrès de Québec en juillet 2006 par exemple). Parallèlement, Philippe Boulanger est membre élu du Conseil d’administration de la Société de géographie de Paris (depuis 2005), responsable de la commission de géographie historique au Comité national français de géographie (2010 - 2015). En 2012, il co-fonde la Revue de géographie historique (bi-annuelle, en ligne et gratuite) qu’il dirige depuis et qui tend à faire connaître la diversité des approches de la géographie historique.

Direction d’ouvrages scientifiques

  • « La Géographie militaire-1 », Stratégique, n°81, avril 2003, 184 p.
  • « La Géographie militaire-2 », Stratégique, n°82-83, octobre 2003, 246 p.
  • Où en est la géographie historique ?, en collaboration avec M. Jean-René Trochet, Actes du colloque international, 12-15 septembre 2002, Université Paris-Sorbonne, Paris, L’Harmattan, 2005, 350 p.
  • La géographie militaire de la Picardie du Moyen Age à nos jours, en collaboration avec Philippe Nivet, Actes du colloque de l’Université Picardie-Jules Verne, mai 2004, Université Picardie- Jules Verne, Amiens, Encrage, 2006, 158 p.
  • Histoire militaire et géographie historique, Cahiers du Centre d’études d’histoire de la défense, acte du colloque Histoire militaire & sciences humaines VI, Centre d’études d’histoire de la défense, Ministère de la défense (SGDN), Château de Vincennes, novembre 2006, 2008, 213 p.
  • « Les héritages culturels dans l’urbanisme et l’architecture en Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie au début du XXIe siècle », Actes du colloque international tenu à l’Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi, 19-21 mai 2008, Presses universitaires de la Sorbonne, 2010.

Organisation de colloque (conseil d’organisation et conseil scientifique)

  • « Où en est la Géographie historique ? », colloque international organisé à l’Université Paris IV- Sorbonne, 12-14 septembre 2002.
  • «La Géographie et le militaire», colloque international organisé à l’Université Paris IV- Sorbonne, 14 juin 2003.
  • « La Géographie militaire de la Picardie », colloque organisé à l’Université de Picardie-Jules Verne, 15 mai 2004, Amiens.
  • « Vieillissement et territoire », colloque européen organisé par Population et Avenir, l’Université Paris IV-Sorbonne et la DATAR, sous la présidence de M. Gérard-François Dumont, 13-15 septembre 2005 (secrétaire général, responsable de l’organisation).
  • « Histoire militaire et géographie historique », journée d’étude organisée avec le Centre d’étude d’histoire de la défense (Ministère de la défense), l’UFR de Géographie de l’Université Paris-Sorbonne, 24 novembre 2006 (direction scientifique).
  • « Les Héritages culturels dans l’urbanisme et l’architecture en Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie au début du XXIe siècle », Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi, 19-21 mai 2008, sous le haut patronage de S.A Cheik Hamed Bin Zayed Al Nayan (chef de cabinet de S.A le Prince héritier) Nahyan, en partenariat avec le Centre des études stratégiques d’Abu Dhabi, le Centre André Chastel, le laboratoire Espace, Nature et Culture (Enec, CNRS), la Société de géographie de Paris, la Commission de géographie historique du CNFG (direction scientifique et direction de l’organisation).
  • « Guerre et géographie », organisé par Philippe Boulanger (Institut français de géopolitique - Université Paris VIII) et Jean Baechler (Professeur émérite de l’Université Paris-Sorbonne, Académie des sciences morales et politiques), sous le patronage de l’Académie des sciences morales et politiques Hôtel Simone Cino Del Duca (Institut de France), 6-7 mai 2015
  • « Geospatial Intelligence : révolution technologique, représentation spatiale et analyse géopolitique », organisé par Philippe Boulanger en partenariat avec Airbus Defense and Space et le département de géographie de l’Ecole normale supérieure-Ulm, 11-12 septembre 2015

Direction de séminaires (hors masters)

  • Géographie militaire et conflits, séminaire mensuel, sous la direction de Philippe Boulanger (Université Cergy-Pontoise) en collaboration avec Jean-Paul Amat (Université Paris IV- Sorbonne), UMR 8385 Espaces, Nature et Culture, Maison de la recherche, 2011 - 2012
  • La nouvelle géographie militaire au XXIe siècle, sous la direction de Philippe Boulanger (Professeur, Institut français de géopolitique), en partenariat avec l’Ecole normale supérieure de Paris (département de géographie), Laboratoire Centre d’analyse et de recherche en géopolitique - Institut français de géopolitique Cassidian (EADS), 2013-  2014
  • Geospatial Intelligence et information géographique numérique, Représentation cartographique et révolution numérique, séminaire mensuel tenu à l’Ecole normale supérieure-Ulm, sous la direction de Philippe Boulanger (Professeur à l’Institut français de géopolitique, Université Paris VIII), en partenariat avec le département de géographie de l’Ecole normale supérieure-Ulm et Airbus Defense and Space, 2014 - 2015