Michèle Guillaume-Hofnung  by Cercle K2

 

Michèle Guillaume-Hofnung

Professeure des Universités & Co-fondatrice et Vice-présidente, Académie de l'Éthique

Professeure de Droit public, Michèle Guillaume-Hofnung est responsable du DU de médiation de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) et Vice-présidente du Comité des droits de l’Homme et des questions éthiques de la Commission Nationale Française (CNF) pour l’UNESCO.

Expérience

  • Co-fondatrice et Vice-présidente, Académie de l'Éthique
  • Experte en éthique, UNESCO
  • Présidente, Institut européen d’éthique et de médiation biomédicales et sanitaires
  • Présidente, Syndicat de l’Union Professionnelle Indépendantes des Médiateurs (UPIM)
  • Vice-présidente, RED éthique, partenaire du Cercle Éthique des Affaires
  • Administratrice, Cercle d’Éthique des Affaires

Enseignement

  • DU de médiation, Université Panthéon-Assas, Paris II
  • Formation Pratiques de la médiation, CNAM

Publications

  • La médiation, PUF, « Que sais-je ? », 2012
  • « Médiation et santé, Médiation et société », Numéro double 11-12, 2006
  • « La médiation pour une communication éthique », UNESCO SHS/EST/06/CIB/WG-1/3, 2006
  • « Les modes alternatifs de règlement des conflits, L’expertise médicale », Édition Masson, 2005
  • « Les droits des malades », La Documentation Française, 2003
  • Hôpital et médiation, L’Harmattan, 2001
  • La médiation sociale (collectif), Éditions de la DIV, 2001
  • La médiation pénale, une justice du pauvre ?, Les annonces de la Seine n° 20, 1996

Membre

  • Membre, Comité de liaison de l’ONU pour la décennie de l’éducation aux droits de l’Homme
  • Membre, Groupe Éthique, Hôpital Européen Georges Pompidou
  • Membre, Comité, Académie mondiale des technologies biomédicales & Responsable du secteur éthique
  • Membre, Comité d’Éthique, Conseil Supérieur du Travail social
  • Membre, Comité de Protection des Personnes (CPP) d’Ile-de-France 2, Necker et HEGP
  • Membre, Institut d’Expertise, d’arbitrage et de médiation, spécialité santé

Distinction

  • Prix de l’Institut de France, sur proposition de l’Académie des sciences morales et politiques