MENU
K2

Entretien avec Séphora Talmud

Entretien avec Séphora Talmud - publication Cercle K2

Cercle K2 neither approves or disapproves of the opinions expressed in the articles. Their authors are exclusively responsible for their content.

Expérience

Consultante en stratégie de Communication 360° et Marketing digital, Formatrice

Et slasheuse : Fondatrice de Sosies en série, Curatrice d’art sur Instagram, et Journaliste pigiste pour des magazines print et web.

Consultez son site web et retrouvez-la sur LinkedIn, Twitter et Instagram.

 

Formation

Global Fashion Management Executive MBA, de l'Institut Français de la Mode, en partenariat avec le Fashion Institute of Technology de NYC et la Hong Kong Polytechnic University.

Licence en Commerce de l’Art et Action Culturelle, ICART / groupe EFAP.

---

Séphora, pourrais-tu te décrire en quelques mots ?

Bien sûr ! Je dirais que je suis une esthète passionnée par la Mode, l’Art et la Création au sens large, ainsi que par l’Image et les Médias. Je suis très curieuse, proactive et avide de découvrir et comprendre le fonctionnement de ces univers dynamiques et innovants.

 

Quel est ton parcours ?

Après un bac littéraire, je suis entrée à l’École du Louvre pour me spécialiser en Histoire Générale de l’Art mais, au bout d’un an, je me suis rendue compte qu’il me fallait une formation plus concrète. J’ai choisi de passer ma licence à l’ICART, une école de commerce de l’art et d’action culturelle, alliant théorie et pratique, durant laquelle j’ai pu faire des stages dans les industries créatives qui m’intéressaient le plus.

 

Où as-tu réalisé tes stages ?

J’ai d’abord effectué un stage dans la mode au sein de la maison CHLOÉ où j’ai été assistante chef de produit, entre les ateliers, le studio de la Directrice Artistique et des stylistes, et la production des collections.

J’ai ensuite réalisé un stage dans la musique, à l’IRMA (le centre d’Information et de Ressources pour les Musiques Actuelles), où j’aidais à la mise à jour du calendrier des professionnels de l’industrie musicale française. Cela était aussi lié à mes activités extra-scolaires puisqu’en parallèle, j’étais manager d’un groupe de rock et chargée de communication d’un bar-concert.

J’ai également appris les règles du traitement journalistique au sein de la rubrique « Évasion » du FIGARO MAGAZINE. J’ai eu la chance de voir quelques unes de mes brèves publiées. C’est aussi à cette époque-là que mon activité de journaliste pigiste auprès de médias print et web, sur des sujets musique et société, a démarré.

Enfin, après une candidature spontanée, mon stage de fin d’études s’est déroulé au pôle digital qui venait de se constituer chez WHO’S NEXT & PREMIERE CLASSE, salons internationaux de mode et d’accessoires. J’y ai passé 7 années exaltantes, avec plusieurs évolutions de postes, où mes responsabilités encadraient la communication 360° de l’entreprise et de ses évènements.

En septembre 2018, j’ai décidé de quitter la société pour reprendre mes études et passer un MBA à l’Institut Français de la Mode, ce qui m’a permis en parallèle de devenir consultante indépendante en stratégie de Communication 360° et Marketing digital, et aussi formatrice.

 

Comment t’organises-tu pour te tenir informée des évolutions rapides de ton secteur d’activité ?

C’est en effet très important de continuer à se former tout au long de sa carrière, surtout dans mon domaine. J’ai, par exemple, obtenu des certifications sur le marketing digital via des moocs. Autre exemple : j’ai suivi, toujours en dehors de mon temps de travail, la formation LION de TheFamily pour apprendre des techniques et méthodes de l’écosystème startup et rencontrer des personnes qui se situaient en dehors de mon secteur d’activité initial.

Je continue de me former et de m’informer en déployant une veille extrêmement poussée sur les sujets que je suis amenée à traiter au quotidien. Cela passe par la lecture de livres d’experts, de magazines papier et en ligne, l’écoute de podcasts, le visionnage de documentaires, la visite d’expositions, de défilés et d’évènements, par la consultation assidue des réseaux sociaux et par le networking ainsi que les rencontres In Real Life.

 

Comment décrirais-tu tes activités ?

Concrètement, j’apporte mon expertise en communication et en marketing digital, ma vision prospective et stratégique et des idées originales, accompagnées d’un plan d’action opérationnel à 360°, à des marques de mode, d’accessoires et de beauté premium et luxe, en France comme à l’international. Le but étant de rendre cohérentes et pertinentes leurs prises de parole sur tous les canaux de communication, de distribution et points de contacts permettant l’acquisition et la fidélisation de leurs clients et prospects. Les missions sont adaptées en fonction des problématiques et échéances de mes clients et je fais du sur-mesure pour chacun d’entre eux.

De plus, j’accompagne de manière effective des dirigeants et des cadres, ainsi que des entrepreneurs et des artistes, dans leur démarche de personal branding. À l’écoute de mes clients, ils sortent de nos rendez-vous boostés, inspirés et avec des recommandations off et online concrètes à appliquer pour se différencier et accroître leur influence et leadership.

Enfin, je forme en français et en anglais des étudiants en Master dans de grandes écoles de commerce et de mode à la stratégie de marketing et communication 360°. Je mobilise des entreprises de mon réseau ayant des problématiques diverses, afin d’apporter aux élèves une mise en pratique directe sur des cas réels. J'interviens aussi dans des jurys et m'occupe de la notation de mémoires de fin d'études.

 

Quels sont tes sujets de prédilection ?

Que ce soit dans le cadre du consulting, de la pédagogie ou lors de conférences B2B ou B2C en tant que modératrice ou speaker, j’aborde avec joie différentes problématiques : de stratégie de communication 360° & marketing digital, de ligne éditoriale, de Brand Content et de storytelling, de Social Media Management, de Relations Presse, de Marketing d’Influence, de personal branding et d’e-réputation, d’employee advocacy, d’évènementiel et de briefs créatifs.

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Les rencontres avec des personnes passionnées, issues d’univers variés ainsi que la multiplicité des projets, qui fait que chaque journée est différente, que j’exploite toutes mes compétences, et que j’apprends de nouvelles choses en permanence.

 

Sur quels projets travailles-tu en ce moment ?

En parallèle de mes 3 activités principales décrites précédemment, il y a un sujet qui m’intéresse particulièrement.

J'ai toujours été à l'affût des futures tendances socio-culturelles et des nouvelles façons d'utiliser le numérique. Mon mémoire de fin d’études de l’ICART portait sur « Qui fait la mode ? Entre l’influence des consommateurs et le pouvoir des créateurs ».

Quasiment 10 ans plus tard, le sujet me fascine toujours autant puisque je travaille désormais sur une publication sur le thème des enjeux de l’identité numérique, de l’e-réputation et de la notoriété, tant pour les marques que pour les individus.

Ma réflexion critique et profonde porte sur l’image de marque et l’image de soi, sur les points de bascule et les comportements qui y sont liés, les phénomènes sociologiques de mimétisme, sans oublier les risques liés aux nouvelles technologies et aux moyens de communication développés grâce et via Internet, et l’impact que tout cela peut avoir sur l’avenir de nos sociétés.

 

Que t’apporte le Parcours K2 ?

Étant curieuse des autres, de leurs modes de pensée et de leurs cultures, le Parcours K2 m’enrichit intellectuellement. Écouter d’éminentes et si différentes personnalités ayant embrassé de remarquables carrières dans des milieux variés et échanger avec elles est une grande chance. Les thématiques abordées lors de ces conférences sortent du cadre de mon parcours académique et professionnel et me permettent d’accroître ma culture générale et de mieux appréhender les enjeux mondiaux actuels. La pluridisciplinarité du Parcours K2 se retrouve aussi dans l’assemblée des brillants étudiants et jeunes actifs, évoluant dans des sphères spécifiques. Au sein du Parcours K2, nous avons l’occasion de partager nos expériences et d’apprendre davantage les uns des autres.

 

As-tu des conseils à donner à la nouvelle génération de communicants ?

Le mentorat auprès des étudiants qui suivent mes cours ou qui me contactent sur My Job Glasses, Shapr ou LinkedIn, me permet d’aider, à mon niveau, la nouvelle génération qui arrive sur le marché du travail. C’est une activité qui me tient à cœur ; ils apprennent de moi autant que j’apprends d’eux.

Ils se posent beaucoup de questions légitimes, par exemple : Comment garder espoir face aux obstacles, comme des candidatures refusées ? Comment tisser son réseau professionnel ? Comment nourrir sa curiosité ?

L'affinement des métiers qu’ils pourront exercer se fera au fur et à mesure de leurs expériences professionnelles et des rencontres qui en découlent.

 

Un dernier mot ?

Merci beaucoup !